Comment reconnaître la viscosité d’une huile pour moteur Citroen?

Lors de la vidange d’une automobile, il faut choisir une huile moteur adaptée au véhicule.

Ce lubrifiant pour moteur est primordial pour assurer le bon fonctionnement de ce dernier.

Il permet notamment de le protéger de l’usure et de la corrosion.

De ce fait, il est important de bien choisir l’huile moteur pour sa voiture.

Ce type de produit peut se trouver dans de nombreux commerces proposant des articles d’entretien automobile.

On peut par exemple le trouver dans des magasins spécialisés ou des grandes surfaces.

Évidemment, il est aussi possible d’acheter de l’huile moteur auprès d’un garagiste ou d’un concessionnaire.

Avant de vous procurer ce produit essentiel pour votre voiture, il vous faudra néanmoins vous informer à son sujet.

De cette manière, vous pourrez mieux comprendre son rôle et ses différentes caractéristiques.

Cela vous permettra d’être mieux aiguillé quant à votre choix d’huile moteur.

Au fil de vos recherches, vous trouverez notamment le terme viscosité.

Indice déterminant quant à la qualité d’une huile moteur, il vous faudra donc en apprendre plus sur cet index avant de faire votre choix.

Mais comment reconnaître la viscosité d’une huile pour moteur Citroën ?

Le quid de l’huile moteur

Vous cherchez à comprendre ce qu’est la viscosité d’une huile moteur afin d’en acheter pour votre véhicule ? Vous êtes au bon endroit.

Toutefois, il est essentiel de comprendre l’utilité de ce produit avant même de se pencher sur ses diverses caractéristiques.

En effet, le lubrifiant automobile joue plusieurs rôles essentiels dans le fonctionnement de votre moteur.

Lorsque celui-ci tourne, l’intégralité du carter d’huile moteur circule en fait dans les différents éléments du système, de façon répétée.

De cette manière, il privilégie l’évacuation de la chaleur produite par la combustion et la compression du carburant.

Il préserve donc les différents matériaux d’une trop haute température, les rendant moins résistants.

De plus, la circulation de l’huile dans le moteur nettoie les composantes de celui-ci.

Ces dernières contiennent effectivement de nombreux résidus et particules, issus des mécanismes à l’œuvre lors du démarrage.

Mais le nettoyage et le refroidissement ne sont pas les seules fonctions de l’huile moteur pour votre véhicule.

En fait, en traversant les différents éléments du système, ce liquide crée une couche protectrice sur les surfaces métalliques.

Cela les préserve alors de l’usure, souvent causée par la corrosion et l’abrasion.

Ce genre de film protecteur permet aussi de préserver l’étanchéité du moteur quand il tourne, et donc éviter les éventuelles fuites.

Enfin, la composition particulière de l’huile moteur élimine les particules de dioxygènes produites par la combustion du carburant.

Ainsi, ces dernières ne peuvent pas oxyder ni user les composantes métalliques du moteur.

L’indice de viscosité, c’est quoi ?

Puisque nous avons expliqué les différentes fonctionnalités de l’huile moteur, nous pouvons mieux déterminer ses caractéristiques techniques.

Comme son nom l’indique, ce lubrifiant automobile a la particularité d’être fluide, tout en présentant une certaine épaisseur.

C’est grâce à cette première qualité qu’il peut circuler rapidement dans les éléments du moteur lors de son fonctionnement.

Toutefois, son épaisseur contribue à créer une sorte de film protecteur sur les diverses parois métalliques du système pour les préserver.

L’équilibre entre ces deux attributs de l’huile moteur s’appelle la viscosité.

Évidemment, ce mot a donné un adjectif représentant la sensation que donne l’huile à son toucher.

L’huile ayant une composition chimique particulière, sa viscosité varie selon la température à laquelle elle est portée.

À chaud, l’huile sera naturellement plus liquide, tandis qu’à froid, elle sera plus épaisse.

Toutefois, les produits automobile présentent une grande amplitude thermique afin que leur viscosité ne change pas à très haute ou très basse température.

Cela permet d’assurer une protection optimale du moteur, quel que soit l’environnement du véhicule.

Sur les différents produits que vous pourrez trouver sur le marché, la viscosité sera ainsi représentée par un indice.

Ce nombre varie notamment de 80 à 250 selon les types de lubrifiants et les marques.

Plus cet index est haut, plus l’huile moteur aura une grande amplitude thermique.

Comment reconnaître l’indice de viscosité ?

Lorsque vous vous rendrez en magasin ou sur internet pour choisir votre huile moteur, l’indice de viscosité sera donc un critère de sélection important.

Comme nous l’avons mentionné, il est généralement représenté par un nombre compris entre 80 et 250.

Celui-ci peut évidemment varier selon les marques et les produits.

En somme, plus l’huile moteur aura un index élevé, meilleure sera sa qualité pour votre véhicule.

Les lubrifiants les plus performants ont d’ailleurs un indice de viscosité d’au moins 200.

Néanmoins, ils sont plus onéreux que les huiles moteurs possédant un index plus bas.

Certains produits, au contraire, ne possèderont pas cet index spécifique pour témoigner de leur viscosité.

Dans ce cas, leur indice de viscosité sera représentée par une formule différente, semblable à celle-ci : 10W50.

Si les produits de la première catégorie étaient assez simples à comparer, ceux-ci sont légèrement plus complexes.

En fait, la lettre W signifie le mot « Winter » pour « hiver » en anglais.

Les deux nombres l’entourant indiquent alors la viscosité de l’huile à froid, pour le premier, et à chaud, pour le second.

Par exemple, vous pourriez tomber sur un lubrifiant automobile portant l’inscription 15W40.

Cela signifie que son indice de viscosité à froid est de 15, tandis que son index de viscosité à chaud est de 40.

Vous n’aurez évidemment pas à comprendre les formules que représentent ces différents nombres pour déterminer de la qualité du produit en question.

Le mieux sera d’ailleurs de considéré ces deux chiffres comme des témoins de l’amplitude thermique de votre huile moteur.

Ainsi, plus ils seront éloignés, plus cette dernière sera polyvalente.

Si vous vivez dans une région au climat tempéré, vous pourrez donc opter pour une huile de type 15W40 ou 15W50.

En revanche, si votre territoire connait des températures extrêmement basses l’hiver, il serait mieux de sélectionner une huile de type 0W50 ou 10W50.

Très polyvalente, celle-ci protègera votre moteur de manière optimale, peu importe le temps qu’il fait !